Le Progrès, 14 novembre 2019

Cet article du Progrès dresse un portrait assez fidèle de ma façon de voir. J’aurais juste mis « le fitness » plutôt que « des fitness », car l’esprit (tel que je le conçois bien sûr), contrairement au corps, n’a pas besoin d’une salle pour s’entretenir. Au contraire (c’est d’ailleurs dit aussi dans l’article), il se renforce quand on « pousse les portes fermées, ose, découvre, sort du cadre ».

Alors, si je crée un jour « des fitness pour l’esprit », ce seront des fitness sans porte, sans mur, sans coach, sans fiche, sans programme d’entraînement, sans effet de groupe, sans théorie, sans vérité. Sans rien en fait… !

Rendez-vous donc le 28 novembre à 19h chez Librairie Lettres à Croquer !

Bernard Jadot : « le rien », c’est dans la tendance, il y a un concept, c’est sûr ! 🤣 Et merci pour ce remarquable travail de synthèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.