Le roi, le juste et le puissant sur le blog littéraire de joe jacs !

Tout est dit dans cette chronique, bravo pour votre clairvoyance Joe Jacs ! Une analyse subtile, complète et synthétique !

« J’ai eu peur au début de ma lecture » : comme 90% des lecteurs en effet !
« j’ai bien fait de continuer car ensuite j’ai pu découvrir des personnages charismatiques dont la psychologie est super bien travaillée » : Merci !!!
« Personnellement, je n’ai pas apprécié Séraphin Chougar que j’ai trouvé calculateur et hautain. Diego Williams a des bons côtés mais m’a parfois un peu agacée et David Thaliog, même si parfois j’ai eu envie de lui mettre des baffes quand il ne prenait pas de décision, m’a quand même séduite » : j’ai cherché cette contradiction dans tous les personnages. Ni blanc ni noir, un peu les deux, comme nous tous… Mais j’ai cherché aussi à laisser une totale liberté au lecteur dans sa relation aux protagonistes. En fait, ils lui renvoient son propre regard. Certains ont perçu, comme vous, ce jeu d’équilibre entre le blanc et le noir, d’autres les ont fait rentrer dans une case. Personne n’a raison ou tort, tout le monde a une façon d’analyser et de ressentir qui lui est propre, tout simplement.

Créer des personnages « miroir », c’était mon challenge. Et c’est ma fierté d’avoir réussi…

Merci pour les dernières lignes, qui me vont droit au cœur !
Et merci pour votre chronique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *