Rêv’Plum

Bonjour cher lecteur !

Tu me vois ravie de te savoir parcourir ces quelques lignes !

Moi, c’est Rêv’Plum. Comme ce pseudonyme l’indique, j’apprécie plus que tout au monde imaginer, écrire, transmettre des émotions et persuader, à travers mes écrits, chacun de croire en ses propres rêves. Du haut de mes 17 ans, mon esprit s’abandonne dès que possible à de nébuleuses rêveries, bien au-delà de la réalité. Non pas que mon existence me déplaise et que je cherche à fuir mon quotidien,  loin de là… Je m’estime extrêmement chanceuse de la vie qui m’est offerte et si j’aime autant m’évader dans des mondes imaginaires plus fous et exubérants les uns que les autres, c’est simplement que cette bulle m’apporte plus de bonheur et de bien-être que quoi que ce soit d’autre au monde…

Que dirais-tu d’en savoir un peu plus sur moi ? Écoute, voilà : je suis en première ; je m’intéresse tout particulièrement à la littérature, aux langues étrangères et aux sciences économiques et sociales ; je pratique le patinage artistique ; j’apprécie voyager dans de lointaines contrées par l’intermédiaire de la lecture, de l’écriture ou encore du cinéma ; l’indéfectible amour de ma famille me procure une grande gaieté et mes amis comptent certainement parmi les meilleurs du monde (je ne saurais dire combien d’entre eux, lorsque je leur ai parlé de ce projet extraordinaire, se sont exclamés : « Je veux lire ton livre en premier ! »).

Je suis tombée bien vite dans l’univers de la lecture. Ces simples pages blanches ornées de ces enchevêtrements de lettres m’ont toujours fascinée : ces portails vers d’incroyables univers sont capables de vous transporter au-delà du vacarme fracassant du monde, de vous faire rencontrer des personnages plus vrais que nature et de vous transmettre des émotions, seulement avec des caractères imprimés ! À mes yeux, il s’agit d’une bulle, d’une deuxième maison, et je porte tous ces personnages si haut dans mon cœur que je vis les évènements contés par l’auteur comme s’il s’agissait de mes meilleurs amis. Avec ma petite âme sensible, impossible de ne pas pleurer toutes les larmes de mon corps lors de la découverte d’un ouvrage ou d’un film et d’être affectée pendant des mois par le décès de certains personnages (dont je ne me remettrai probablement jamais, d’ailleurs !).

Depuis mon plus jeune âge, je suis particulièrement intéressée par la littérature imaginaire : fantastique, fantasy, science-fiction… Je ne t’apprends pas grand-chose en te révélant que je suis une fan inconditionnelle d‘Harry Potter, de Gardiens des cités perdues, du Pays des contes, du Labyrinthe… ou encore de Léo Wixtair contre les fils des Quatre Éléments. (Grosse bise à Scard 21, à Léo et à Nelson ; j’ai particulièrement apprécié les bouquetins !)

Je ne saurais expliquer comment m’est venue cette vocation d’écrire mes propres histoires, de bâtir des univers qui ne dépendent que de ma folle imagination, de créer des personnages et d’élaborer des intrigues pour les partager avec des lecteurs. Toujours est-il que, autant que je m’en souvienne, mon plus grand rêve a toujours été de publier mon propre roman et de faire voyager les lecteurs avec mes récits, ce alors même que je n’avais encore strictement rien écrit ! Sans doute s’agissait-il déjà du plaisir d’offrir aux autres ces émotions et ce bonheur que me procure la lecture ? Écrire une histoire, c’est très beau ; la partager avec des lecteurs, encore plus !

Dès l’école primaire, comme de nombreux autres enfants, j’imaginais sans cesse de nouvelles intrigues : des univers, des personnages ou des créatures toutes aussi étranges les unes que les autres fusaient dans mon esprit en permanence, à un tel point que je n’écrivais jamais plus d’une ou deux pages avant de passer à un autre récit ! De plus, durant cette période, je me délectais de l’écriture de poèmes que j’inventais en chantant sous la douche avant de me jeter sur un carnet pour ne pas les oublier une fois le pyjama enfilé. Certes, je le confesse, mes productions ne respectaient pas réellement les règles de la versification… Considérant mon jeune âge à l’époque, on peut bien me le pardonner… n’est-ce pas ?

Tout a changé lorsque je suis entrée au collège. Mon rêve d’écrivaine avait beau être présent, je n’avais pas assez de confiance et d’estime en ma plume pour me lancer dans un quelconque projet plus ambitieux qu’une page de cahier de brouillon. Je me rappellerai toute ma vie de ce jour où, lors d’un festival au cours de mon année de 5ème, une auteure me dédicaçant un de ses ouvrages et à laquelle j’avais précisé vouloir exercer la même profession m’avait demandé ce que j’écrivais. Je lui avais répondu que « je n’avais pas le temps d’écrire». Elle avait rigolé – gentiment, je tiens à le préciser – et m’avait expliqué que, si l’on voulait devenir écrivain, il n’existait d’autre moyen pour vivre son rêve que d’écrire. Écrire, écrire, écrire, encore et toujours.

Ce fut le déclic et, quelques années plus tard, je remportais le troisième prix aux éditions 2019 puis 2020 du concours Mots d’elles organisé par le magazine Julie grâce à mes écrits sur Emma Watson et Frida Kahlo. Il s’agissait de raconter une journée ayant marqué l’existence d’une des figures féminines proposées par le jury, et ces deux personnalités m’avaient toujours énormément inspirée. J’ai beaucoup appris de cette fabuleuse aventure, qui m’a enfin donné le courage et la confiance dont j’avais besoin pour me lancer dans l’écriture de…  mon propre roman !

Un personnage. Un univers. Une intrigue. Je le tenais enfin, le récit qui correspondrait à toutes mes attentes ! Une jeune fille harcelée, malheureuse et égarée ne sachant que faire de son existence ni quelle était sa place dans cet univers peuplé de dragons, de magie, de palais de cristal ou de grimoires… Une jeune fille dont l’existence changerait du tout au tout lorsqu’elle se retrouverait plongée dans la plus terrible menace que son monde ait connu !

Après avoir rigoureusement bâti l’univers, élaboré les différents personnages et clarifié l’intrigue des sept volumes constituant – pour le moment – ma série, je me lançais enthousiaste dans la rédaction. Hélas… ce n’était pas aussi évident que je l’aurais cru… Il ne s’agissait pas d’une question d’écriture en tant que telle – je connaissais mon histoire et mes personnages sur le bout de doigts et les mots coulaient avec fluidité sur le papier – mais plutôt d’une question de confiance en mon projet. Avançant seule dans la rédaction de mon manuscrit, je ne voyais pas comment moi, simple collégienne, je pourrais parvenir à faire empiler des ouvrages sur les étagères dans les librairies. J’ignorais où j’en étais, ce que je faisais, où j’allais et comment y parvenir… Mon rêve me semblait si inaccessible que je désespérais de le voir un jour se concrétiser.

Pourtant, ce jour est enfin arrivé où on m’a offert la possibilité d’avancer avec un accompagnement correspondant en tous points à mes attentes ! Ce jour où on m’a prouvé que rien n’était impossible. Où on a cru en moi, plus que je n’avais d’estime en ma propre personne. Telle est la chance hors du commun qui m’a été offerte avec la collection « Jeunes Prodiges ». Aujourd’hui mon plus grand vœu se trouve exaucé !

Rêv’Plum et son premier roman ! Juin 2023

Je ne remercierai jamais assez ma famille, mes amis et mes proches pour leur soutien ; Marion Curtillet pour sa gentillesse, ses conseils, sa capacité d’écoute hors du commun et le nombre assez conséquent de tablettes de chocolat englouties par nos soins lors des séances du mardi soir ; Scard 21 pour m’avoir prouvé que tout était possible ; les autres écrivains du groupe pour leur aide, leur bonne humeur et leur courage. Ce n’est que le début de l’aventure mais la lune d’Oscar Wilde est à portée de mains, nous allons y arriver, et tous ensemble ! Enfin, merci à toi qui parcours ces lignes, peut-être mon futur lecteur. Sans toi, écrire n’aurait pas de sens.

En espérant que toutes nos histoires te plairont, je te donne rendez-vous très prochainement pour nos premiers romans (troisième déjà pour Scard 21, je sais, que veux-tu que je te dise, cette fille est exceptionnelle !). Et n’oublie pas : plus que tout, crois en toi, et crois en tes rêves !

Rêv’Plum

Rêv’Plum sort ce mois de juin (2023) son premier roman : Les Chroniques d’Éfélia (1) – Le Grimoire des Enchantements. Un chef-d’œuvre de fantasy dense, puissant, profond et bouleversant. Vous n’en sortirez pas indemnes…